Joseph Lakanal
Collège
Aubagne
 

Histoire de Bérengère, la tortue de mer.

samedi 4 juillet 2015, par P. Ripoche

Saviez-vous que si vous avez envie de fumer une cigarette et que vous décidez de jeter le mégot n’importe où ( égout, plage, mer , ville, montagne...), il sera transporté par le vent avec certainement beaucoup d’autre déchets plastiques ou bien emporté par les courants d’eau et se retrouveront inévitablement dans la mer.
Ils seront ensuite emportés dans les vagues jusqu’aux océans puis déplacés par des courants qui forment des tourbillons géants. Chaque année, de plus en plus de déchets sont amassés par ces tourbillons et cela forme des sortes de continents. Le plus grand a été surnommé le septième continent. Nous espérons que l’histoire de Bérengère vous fera changer votre vision des choses...


 Il était une fois, dans les profondeurs de l’Océan Pacifique, Bérengère une tortue de mer qui se promenait au large des côtes asiatiques . Jusqu’à ce jour Bérengère menait une vie paisible entourée des siens. Mais sa vie était également très dangereuse, en effet chaque balade était une prise de risques car les prédateurs étaient partout mais ceux que les tortues craignaient le plus étaient les déchets. Bouchons, morceaux de plastiques, mégots et autres, dont elle fuyait la présence, étaient omniprésents dans son habitat naturel. Ces prédateurs, malgré leur taille insignifiante, rendaient les balades de Bérengère angoissante.
Un jour Bérengère, prise par la faim, partit dégoter la plus appétissante des méduses. Mais la faim la tenaillant , elle se précipita finalement sur la première venue.
 Bérengère, engloutissant son repas, se rendit compte que ce qu’elle mangeait était très différent de ce qu’elle avait l’habitude de manger, aussi bien par le goût que par la texture. Mais elle se fichait de cette impression, elle avait trop faim pour se soucier de la qualité de son repas.

Après une sieste digestive, elle reprit son chemin à la recherche d’autres méduses car malgré son festin, la faim était encore bien présente. Au bout d’un quart d’heure de nage, elle tomba malheureusement nez à nez avec Ivan le requin blanc, son ennemi juré. Prise de panique elle prit la fuite et se réfugia dans une crevasse. Heureusement elle réussit à échapper à Ivan.
Bérengère, pourtant cachée depuis un moment désormais, se sentait tout de même affaiblie et elle ne comprenait pas pourquoi car peu de temps avant elle avait mangé et aurait dû être rassasiée, mais elle ne l’était pas...

Dans les hauteurs du Pacifique se promenait Huguette la mouette. Survolant les plages artificielles japonaises, elle aperçut une silhouette étrange mais familière. Elle s’approcha pour comprendre. Tout à coup une vague d’émotion l’envahit. Elle crut perdre ses ailes lorsqu’elle prit conscience de ce qu’elle observait. Son amie d’enfance, qu’elle avait faillit dévorer mais qu’elle avait épargné, Bérengère la tortue de mer était étendue immobile sur la plage. Huguette affolée ne savait plus quoi faire et voyait son amie s’affaiblir sans pouvoir agir.
  Mais ce que ne pouvaient pas savoir Huguette et Bérengère, c’est que ce que la tortue prenait pour des méduses étaient en fait des sacs plastiques.
Le sac plastique ne pouvant être digéré restera dans le ventre de l’animal jusqu’à sa mort.
Et même en trouvant un animal ayant ingéré un élément étranger, on n’est pas sûr de pouvoir le sauver car on ne peut pas savoir à première vue que son problème se trouve dans son estomac.

Texte écrit par Célia B. et Elsa C, dessin de Canelle A de 3ème 5.

JPEG - 254.4 ko
expoose tortue 1L
 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Collège Joseph Lakanal – 9, impasse Fillols - 13400 Aubagne – Responsable de publication : Mme Véronique Jeandel
Dernière mise à jour : jeudi 4 février 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille